Les sculptures de Romain Langlois

Au départ, Romain Langlois travaillait exclusivement la terre et le plâtre, puis il s’est intéressé au bronze et s’est initié à la taille de pierre, qu’il intègre à ses sculptures.

Ses sculptures donnent l’impression d’être vivantes, les différentes matières de fusionner les unes avec les autres, il étire la matière solide, la rend malléable. Des petits bijoux !

Romain Langlois a exposé ses créations à Saint-Étienne, à Genève et Paris entre 2013 et 2015.  Quelques unes de ses réalisations apparaissent dans le film « La monnaie de leur pièce ».

romain langlois film

Résultat de recherche d'images

 

 

Sa page Facebook

Son site

Les sculptures de José Manuel Castro López

L’artiste espagnol José Manuel Castro López sculpte des pierres de quartz et de granit pour leur donner l’apparence d’avoir été pliées, plissées et déformées comme le serait une matière malléable.

Sous ses doigts, les pierres se liquéfient, se déforment et se reforment.

 La roche prend vie et devient même dentelles.

Inspiré par les contes et la mythologie galicienne, tel un druide moderne, il transforme la matière en pièces incroyables.

Sa page Facebook

Les sculptures de papier de Daniele Papuli

L’artiste italien Daniele Papuli propose des œuvres bluffantes !

« De cinq cents feuilles de papier blanc, par exemple, seize mille cinq cents bandes sont obtenues. Il ne me reste plus qu’à les toucher, les déplacer, les placer côte à côte, construire un volume ».

Ses œuvres se composent de papier méticuleusement assemblé.

Un matière vivante, qui bouge, évolue et jauni avec le temps.

« Quand quelqu’un me demande pourquoi le papier, je me sens tout à coup aussi fragile que la page lumineuse d’un livre et en même temps fort comme un livre de mille pages éploré à travers les siècles par des centaines de mains. « 

Vous trouverez de nombreux autres créations sur son site.

Son site

Les créations de Land Art d’Andy Goldsworthy

Le Land Art est une tendance de l’art contemporain qui utilise le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, eau, rocher, etc.). Les œuvres sont généralement en extérieur, exposées aux éléments et soumises à l’érosion naturelle.

 Andy Goldsworthy de Young installation.jpg Andy Goldsworthy est un artiste britannique qui intègre ses sculptures éphémères ou permanentes dans des sites urbains ou naturels. Il utilise des objets naturels ou récupérés pour faire ressortir le caractère de leur environnement (neige, glace, feuilles d’arbres, tiges, galets, fleurs, etc.).

Il existe plusieurs motifs qui reviennent dans son travail : des cairns de pierres, des arcs en pierres, des roches en équilibre, des murs de pierre, des œuvres en glace, des ombres de pluie (allongé sur le sol jusqu’à ce qu’il pleuve), une alliance de pierre et bois ou de pierre et feuilles.

Dès ses 13 ans, il travaille dans des fermes, une expérience qui l’influence profondément. Il découvre la beauté des matériaux naturels façonnés par l’homme comme les sillons dessinés par le tracteur dans le champ.

La photographie joue un rôle crucial dans son art.

Le temps de dégradation pouvant varier de quelques secondes à plusieurs années.

Andy Goldsworthy travaille de  manière instinctive avec l’environnement pour que ses créations entrent en harmonie avec la nature. « Mouvement, changement, lumière, croissance et altération sont l’âme de la nature, les énergies que j’essaie de faire passer à travers mon travail ».

Il a exposé à plusieurs reprises en Angleterre, en France, aux Pays-Bas et au Japon.

Site

Sa page wikipédia

Les créations de Kate MccGwire

Kate MccGwire est un sculpteur britannique fascinée par les oiseaux, ils sont les thèmes et la matière première de ses œuvres.

« Je recueille, rassemble, réutilise, superpose, décortique, brûle,
révèle, situe, questionne, duplique et photographie. »

Kate MccGwire

A partir de plumes patiemment récoltées ou reçues du monde entier, elle les assemble pour donner vie à des créature originales, d’étranges formes entremêlées et ondulantes.  Certaines réalisations sont enfermées sous cloches, ce qui donne l’impression que sans cela elle se mouveraient vers nous.

Difficile de trouver le commencement ou la fin.

Kate MccGwire14

L’artiste joue avec l’effet d’accumulation, ce qui rend la légèreté de la plume bien plus imposante. Ici, la douceur se fait envahissante.

Kate MccGwire0

 Kate MccGwire cherche à nous questionner sur la notion de beauté. Pari réussi, il est mpossible de rester indifférent face à ses créations !

Vous ne verrez certainement plus jamais les plumes de pie, corbeau, pigeon, oie, paon, faisan, Sarcelle, bécasse, ramier, caille, tétras, perdrix, dinde, poule de la même manière!

Suivez une réalisation :

 

Kate MccGwire vit sur un bateau, non loin de son lieu de travail et de sa matière première :

 

Son site

Sa page Facebook

Instagram

Les sculptures en fil de fer de Richard Stainthorp

Richard Stainthorp  a commencé à utiliser du fil de fer en 1996 pour créer des sculptures incroyablement réalistes.

Richard Stainthorp 2

Il transforme ce matériel froid et dur pour donner vie à des arbres, à des anges ou des humains sans visages mais dont le fil de fer apporte un aspect musculaire étonnant.

Richard Stainthorp 10

Sa source d’inspiration principale est le corps humain. Ses œuvres sont une succession de courbes et de mouvements dont les postures dégagent de la grâce.

Cet artiste britannique cherche à inspirer de l’émotion pour que la création ne reste pas un banal objet.

« Presque tout ce que nous trouvons excitant en ce monde tourne généralement autour de la façon dont nous percevons notre propre être au sein d’un espace, et des façons dont nous interagissons avec. Pour chacun le centre de l’univers est lui-même, notre être, notre corps. Tout le reste n’est que votre réaction aux stimuli externes. Pour moi, il n’y a rien qui pourrait être plus important à sculpter. »

Richard Stainthorp 8

Chaque sculpture est réalisée à la main et peut prendre des semaines ou des mois, selon la taille, la complexité et la forme.

Richard Stainthorp13

Sa page Facebook

Son site

Bonus : pour le plaisir des yeux 

J’ai testé pour vous la confection de produits cosmétiques

L’année passée, je vous proposais un article pour créer des boules de Noël en papier. Cette année, j’ai décidé de tester pour vous la confection de produits cosmétiques. Une idée de cadeau original, mais est-ce que ça va plaire ?

J’ai sélectionné quelques recettes et commandé la matière première sur le site Mycosmetik

9

Des recettes accessibles et tout le matériel disponible (ou presque). Oui, j’ai dû faire l’impasse sur une recette, car un produit n’était pas disponible avant l’année prochaine.

Créer un gel douche hydratant à l’aloès & romarin

Il n’y a pas plus simple ! Il faut mélanger la base lavante, l’huile essentielle de romain, le jus d’aloès, la base moussante végétale, le sel et remuer délicatement pour éviter que la solution mousse.

Le liquide transparent se change peu à peu en blanc et devient un peu plus compact.  Il ne reste plus qu’à verser dans un flacon.
Bilan : extrêmement facile. Il ne reste plus qu’à réaliser une étiquette maison, ajouter un ruban et un petit logo « fait main » et le tour est joué. Un joli cadeau sous le sapin. je valide !

Créer une crème pour les mains

J’en ai testé deux : une crème hydratante et antioxydante à l’huile d’argan & bois de rose, ainsi qu’une crème d’hiver pour les mains, ultra-protectrice aux huiles essentielles précieuses.

Ici aussi, c’est assez simple, il faut mettre les huiles, le cutina et la vitamine E dans un bol. Dans un autre bol, on mélange l’hydrolat, le bicarbonate de soude et la glycérine.
Ensuite, il suffit de chauffer les deux bols en même temps. Dès que le cutina est complètement fondu dans les huiles, laisser cuire 1 minute avant d’assembler les deux substances. Fouetter durant 5 minutes, laisser reposer 5 minutes et rajouter les derniers ingrédients (huile essentielle et isocide). Laisser refroidir 15 minutes et c’est prêt !
Bilan : assez facile également. Pensez à tout préparer avant de commencer, ainsi pas de stress.  Une crème est plus épaisse que l’autre, on dirait deux sauces pour fondue bourguignonne, mais c’est onctueux et ça sent bon.

C’est très sympa de réaliser soi-même ses crèmes, je me réjouis de les offrir et personnaliser l’étiquette. Une amie en a aussi réalisé et conseille des les utiliser rapidement.

Baume à lèvres réparateur au beurre de karité

Faire fondre au bain-marie de la cire d’abeille, du beurre de karité, du macérat de calendula et de l’huile d’amande douce. Retirer le bol du bain-marie, ajouter la vitamine E, mélanger et insérer dans les sticks.
Bilan : super simple à réaliser, ce n’est juste pas évident de compter 0,8 gr de cire d’abeille.

Une étiquette à personnaliser et ça va en jeter sur les pistes de ski ! Un petit cadeau super sympa et utile partout ! Je valide !

Ces produits sont valables 3 mois.

*** ***

Si vous aussi, vous avez testé des produits, n’hésitez pas à partager vos conseils 🙂

Stylos et plumes de Magen Kening

Comme beaucoup, j’aime les carnets et les stylos. Et puisque je me plonge dans l’écriture d’une histoire steampunk, quoi de mieux que de commencer par la base : le stylo !

Aujourd’hui, je vous montre des créations de Magen Kening. Les envois se font depuis Israël. Les plumes sont faites main et chaque boîte est sublime.

Stylo plume « Vapeur pen » sans feu mais avec un briquet
Matériaux : essence Briquet, plume de 18K or, laiton, cuivre, tube en laiton, maille en laiton, rivets en cuivre, rivets en laiton, résultats en laiton, en laiton poli, fil de laiton, verre, cooper poli (288,84 €)

Stylo plume vintage « Pierre Natal’in

Matériaux : plume de 18K or, laiton, cuivre, tube en laiton, maille en laiton, rivets en cuivre, rivets en laiton, résultats en laiton, en laiton poli, fil de laiton, verre, cooper poli, feuille de cuivre (252,63 €)

Stylo plume vintage « ADN ancien »Matériaux : plume de 18K or, laiton, cuivre, maille en laiton, rivets en cuivre, rivets en laiton, résultats en laiton, en laiton poli, fil de laiton, verre, cooper poli, tube en laiton, feuille de cuivre (261,68 €)

Stylo plume « Grenat naturel »Steampunk stylo plume « Grenat naturel » V1.1
Matériaux : Grenades naturel, grenades, plume de 18K or, laiton, cuivre, tube en laiton, maille en laiton, rivets en cuivre, rivets en laiton, résultats en laiton, en laiton poli, fil de laiton, verre (497,10 €)

Stylo bille steampunk « London »Stylo à bille steampunk « London »
Matériaux : tôle en laiton poli, laiton, bronze, cuivre, rivets en laiton, maille en laiton, Poudre de laiton, Poudre de cuivre, moteur, bois foncé (678,20 €)

Stylo plume « Arabesque »
Matériaux : grenades, Emeraude, laiton, cuivre, tube en laiton, maille en laiton, rivets en cuivre, rivets en laiton, résultats en laiton, en laiton poli, fil de laiton, verre, plume Parker (814,02€)

Vous trouverez un grand choix sur sa boutique, les prix varient de 116,81 € à 814,02 €

Sa boutique Etsy

Sa page youtube

La calligraphie de Mücahit Aydınhan

Aujourd’hui un petit focus sur un calligraphe d’Istanbul : Mücahit Aydınhan.

Vous pouvez le trouver sur Instagram, Facebook, Twitter, etc sous le nom de M.a.calligraphy.

Avec lui tout est source de création, que ce soit via du thé en vrac…

Aucun texte alternatif disponible.

De l’eau…

fire

Du crayon à papier…

Aucun texte alternatif disponible.

Mais il est aussi capable d’écrire avec du verre, une boîte d’allumettes, un simple bout de bois, une carte de crédit, un couteau, dans de la mousse à raser, et bien d’autres choses encore ! je vous laisse le découvrir sur sa chaîne Youtube.

Un assemblage artistique de lettres ou quand le désordre crée la beauté…

Aucun texte alternatif disponible.

L’Art N’est pas ce que vous voyez, mais ce que les autres voient.
– Edgar Degas – 

Aucun texte alternatif disponible.

Je terminerai par ce joli message :

make art not war

 

Sa chaîne Youtube

Sa page Instagram

Sa page Facebook

Comment créer un calame

La semaine passée, j’ai appris à réaliser un calame. Je me suis dit que cela pourrait intéresser d’autres personnes, donc voici les explications. Tout d’abord, il vous faut  du bambou, une scie à métaux et un cutter de tapissier.

activite du weekend

1) Prendre un bambou et le scier à la taille de votre main. Dans l’idéal, vous pouvez garder le nœud du bambou, il servira à placer vos doigts lors de l’écriture. Prenez votre temps lors de la découpe, imprégniez-vous de l’instant, car vous créer votre outil artistique. Sciez tout en douceur, sans à-coup, ne tournez pas le bambou, mais continuez à le faire en ligne droite.

2) Gardez la lame du cutter bien à plat sur le bout

3) Commencez à l’entailler, sans tourner le bambou. Continuez toujours au même endroit, jusqu’à n’avoir plus que quelques millimètres de bois.

4) Tournez de l’autre côté le bambou et faites de même pour obtenir quelque chose de plat de quelques millimètres selon la dureté du bambou.S’il y a des petites aspérités sur la pointe, vous pouvez poncer avec du papier de verre (ou couper un milimètre avec le cutter).

5) Dans cette image, vous trouvez la version du commerce tout à droite et les créations personnelles à côté. Il n’y a pas photo, réalisez vos calames !

6) Quelques traits tracés sur une feuille ou des lettres, amusez-vous. Cela peut également vous servir de marque-pages. J’en ai d’ailleurs réalisé avec du carton et non pas avec un calame. Je vous les ferai découvrir dans un prochain article.

explication calame

Si vous tentez l’aventure du calame, n’hésitez pas à me faire découvrir vos œuvres.