Premier pas sur Instagram

20161101_103154

Bonjour !

Il faut que je vous raconte quelque chose : K.Sangil hésitait depuis quelque temps à passer sur Instagram, mais elle ne souhaitait pas proposer des redites. Trouver les mêmes choses partout, c’est un peu lassant, non ?
Alors, moi, Tsubasa Neko, j’ai sauté sur l’occasion ! Plutôt que de rester coincé dans mon carton en attendant les séances de dédicaces pour en sortir (oui, je suis sa mascotte), je lui ai proposé de gérer les publications. Figurez-vous qu’elle a dit oui !

Je vous donne donc rendez-vous là-bas pour vous parler d’elle. Enfin… ce que je vois d’elle, bien sûr. Elle va peut-être le regretter, mais il ne fallait pas me laisser carte blanche !

 

instagram

Si vous vous posez des questions à son sujet, n’hésitez pas à m’en faire part et je me ferai une joie de creuser le sujet.

A bientôt !

Page Instagram

Le festival « La cour des Contes »

Durant 10 jours, Genève fait la part belle aux contes.

festival cours des contes

Oui, vous avez bien lu, un festival dédié à ce genre a débuté le 28 avril et se terminera le 7 mai à Plan-les-ouates. De plus, il fêtera sa vingtième édition ! Ce style (oral ou écrit) n’est pas mort, même s’il date d’un autre âge.

Aujourd’hui, le conte est souvent synonyme d’histoires pour enfants. Pourtant, le conte dégage une force émotionnelle ou philosophique puissante, et les personnages qui se baladent dans ces récits ne sont pas là uniquement pour la jeunesse.

A l’époque, les contes étaient ambivalents : divertissant à la cour, ils exprimaient également ce qui dérangeait la population, subversifs, dans une époque où il n’était pas bon de rire de tout.

Le conte est intemporel, universel, mais également thérapie, amusement et dénonciations. Il l’a toujours été et semble avoir encore un bel avenir devant lui..

N’hésitez pas à faire un tour au festival et découvrir des héroïnes suisses trop souvent oubliées.

 

Pour tout renseignement :

http://www.plan-les-ouates.ch/contes

Nutty Shepp, la maison d’édition qui en a dans le slip !

J’ai rencontré Céline Thomas au festival Trolls & Légendes. C’est la responsable de la maison d’édition Nutty Sheep. Si ce nom ne vous dit que vaguement quelque chose, peut-être que sa bannière vous parlera plus ?

Nutty sheep

Voilà ! Je savais bien que l’animal avait dû vous taper dans l’oeil ! Je vous propose de découvrir un peu plus cette maison d’édition qui a vu le jour en juillet 2016 :

Merci, Céline, d’avoir accepté de nous parler de ta maison d’édition. Mais avant cela, pourrais-tu nous parler un peu de toi ? Qu’est-ce qui t’as donné l’envie de créer Nutty Sheep ? Quelles expériences sont nécessaires pour s’engager dans ce genre de projet ?
Avec plaisir 😉 J’écris depuis toujours, et après mes premières publications et la découverte du monde éditorial, je me suis trouvée happée par les coulisses du métier. J’ai d’abord travaillé en tant que directrice éditoriale et correctrice pour d’autres maisons d’édition. Puis, l’envie de créer ma propre structure est venue naturellement.

Qui a eu l’idée géniale du mouton et pourquoi ce choix ? Qui illustre si joliment ses différentes tenues teintées d’humour ?
C’est mon compagnon qui a eu l’idée du mouton ! On voulait quelque chose de fun et en rapport à l’idée de suivre les séries. Ensuite, on a brodé autour, lui fournissant ses accessoires pour le rendre vraiment déjanté.
C’est d’abord Robert Thomas, mon père, qui a créé le design de notre mouton en slip. Michael Bettinelli a pris la relève depuis.

Sur le site il est précisé qu’il s’agit d’une maison d’édition spécialisée en Science-fiction, Fantasy et Fantastique. Sa vocation est de promouvoir l’originalité numérique, mais tu fais également des versions papier. Les deux sont-ils compatibles pour une toute jeune maison ?
On reste une maison numérique avant tout. Nos formats brefs se prêtent vraiment à ce type de média. On fait un peu de papier pour les salons et pour les puristes réfractaires au numérique. 😉

les genres

Avec trois genres différents et de nombreux appels à textes, combien de personnes travaillent pour Nutty Sheep ?
Nous avons un directeur/correcteur par collection et une équipe de graphistes.

Votre dada c’est les séries au format épisodique. Comment en es-tu arrivée à te spécialiser dans ces formats cours (séries, romans courts et nouvelles) ? De nombreuses maisons d’édition trouvent difficile de vendre des anthologies. Était-ce un moyen de te démarquer en prenant ce risque ou y a-t-il un public plus important qu’imaginé ?
C’est vrai que c’est un créneau de niche, mais je suis une vraie supportrice du format court. J’avais, avant tout, envie de publier ce que j’aime. Mais surtout, la série est vraiment faite pour le format numérique, proposant des alternatives au format papier originales, dynamiques, et pleines de possibilités. C’est une nouvelle façon de lire, qui j’en suis certaine, fera vraiment son chemin.

Combien de textes reçois-tu en moyenne par semaine et quels sont tes critères de sélection ? Qu’est-ce qui te séduit, t’horripile ?
On reçoit, en moyenne, une vingtaine de manuscrits par semaine. Heureusement, l’équipe est efficace. On recherche de la qualité littéraire, bien sûr, mais surtout une vraie patte (de mouton) : des textes, originaux, décalés, innovants.

nuttysheep1

Penses-tu faire évoluer la ligne éditoriale en fonction de l’intérêt du public et des ventes ou Nutty Sheep sera toujours estampillé format court ?
On prend bien sûr en compte l’avis des lecteurs, et nous faisons évoluer la maison. On va lancer une nouvelle collection de romans courts en tome unique (One Short), des séries de Comic Strips, une collection Nutty Romance… Mais effectivement, la ligne restera focalisée sur le format court.

Tu publies une anthologie tous les mois. Comment choisis-tu les thèmes ? As-tu déjà une liste établie sur l’année ou cela fluctue en fonction des remarques des lecteurs, des sorties littéraires du moment, etc ?
 Nous choisissons les thèmes avec l’équipe de directeurs de collection. La liste est plutôt figée jusqu’à 2018, mais on reste souples tout de même, ouverts à de nouvelles idées.

Vu le parti pris pour les séries et les thématiques mensuelles, j’imagine que tu travailles souvent dans l’urgence. Combien de temps est nécessaire entre la réception, la lecture et la décision de garder ou non un texte ?
Oui, effectivement, on travaille toujours dans le rush 😉 On essaie de boucler tout ça en un mois.

Quand un texte est refusé, comment se passe l’annonce ? Donnes-tu une indication sur ce qui a plu ou manqué dans le récit ?
J’essaie d’être le plus précise possible, tout en essayant de ménager les susceptibilités, ce qui est loin d’être évident.

Lorsqu’un texte est retenu, comment se passe la suite ? Est-ce une décision de groupe ? Quel est le processus éditorial jusqu’à la publication ?
C’est la décision du directeur de collection uniquement. Je veux éviter de faire intervenir trop de décisionnaires par souci d’efficacité dans le planning. Ensuite, on signe le contrat, ça passe en correction, on fait intervenir un graphiste…

nuttysheep2

Le format court nécessite une grande quantité d’auteurs, comment se passe la relation avec eux ?
Comme partout, tout dépend des cas. Mais, en général, il y a une super ambiance, potache et familiale. J’essaie d’impliquer tout le monde le plus possible dans la vie de la maison.

Parlons à présent vente, distribution et promotion. Où pouvons-nous retrouver les ouvrages de la maison d’édition ? Comment mets-tu en avant les publications et quels sont tes moyens pour promouvoir les auteurs ?
Le numérique est distribué partout. Pour le papier, on passe uniquement par Lulu. L’essentiel de la promo passe par les réseaux sociaux, c’est ce qui fonctionne le mieux aujourd’hui. C’est dynamique, comme nos publications.

Un grand merci pour tes réponses Céline, je ne doute pas que les lecteurs auront eu autant de plaisir que moi à découvrir ce qui se cache derrière le slip du mouton!  D’ailleurs, si vous avez envie de le croiser, rendez-vous dans leurs prochains salons :  Le Dormantastique, les Aventuriales, Fantasy en Beaujolais, Mons Livres.

Vous trouverez les appels à texte sur leur site. Ils recherchent des romans courts de 80 000 à 120 000 signes espaces comprises, des nouvelles sur le thème des loups-garous (anthologie prévue en juin) et sur le thème « femmes fatales » (anthologie de juillet).

oneshot

Nutty Sheep

FUN-MOOC (opérateur de la plateforme FUN)

Vous connaissez ce groupement d’intérêt public ?
Pour ma part, je n’en avais jamais entendu parler. C’est Céline, de l’application Booktubers, qui m’a envoyé le lien.
Je vous résume ce que l’on trouve sur leur site :
Plus de 50 partenaires en France et à travers le monde parmi les meilleurs établissements d’enseignement supérieur qui diffusent la connaissance au plus grand nombre : 1 million d’inscriptions à 150 cours disponibles.
Un vaste catalogue de cours avec des thématiques variées et d’actualité, conçus par des professeurs d’universités et d’écoles françaises et par leurs partenaires académiques internationaux. Les étudiants et internautes peuvent les suivre de manière interactive et collaborative et à leur rythme. Les cours sont donnés en anglais et en français.

Theme Mooc

Lancée par le ministère de l’Enseignement Supérieur etde la Recheche en octobre 2013, cette initiative vise à fédérer les projets des universités et écoles françaises pour leur donner une visibilité internationale.

etablissements

En tant qu’auteur, je suis certaines que les membres du forum Jeunes-Ecrivains et bien d’autres seront intéressés de savoir qu’il y a plusieurs cours susceptibles de les intéresser. Pour ma part, j’ai choisi de tester celui-ci.

mooc fantasy

Ce MOOC sera consacré au genre littéraire et médiatique de la fantasy. Il permettra d’approfondir un goût aujourd’hui largement partagé grâce de nombreuses œuvres à succès (Harry PotterLe Seigneur des AnneauxGame of Thrones…). On y présentera l’ampleur et la diversité thématique et historique de la fantasy : influence des mythes, héritage du Moyen Âge, grands auteurs du XIXe au XXIe siècle, romans, films ou jeux visant les enfants, les adolescents ou les adultes.

Les cours seront assurés par une équipe de spécialistes du domaine :

profs Mooc

Le contenu des cours est proposé sous la forme de trois parcours aux attentes plus ciblées, permettant à chacun de suivre cette session selon le temps dont il dispose et l’objectif qu’il s’est fixé. Les parcours sont les suivants :

Parcours « Hobbit »

Ce parcours permet une approche généraliste, un « tour du genre » à la façon d’un panorama : les thématiques « histoire de la fantasy » et « fantasy et médias », plus un aperçu des trois autres thématiques – sur les grands cycles de fantasy pour la jeunesse, le rapport entre fantasy et Histoire du Moyen Âge, et enfin la « bit lit ». Accessible dès le premier jour, et ce jusqu’à la fermeture du MOOC, le parcours Hobbit comprendra 15 modules consultables et validables à tout moment sans contrainte de calendrier.

Histoire de la fantasy

  • Mythes et légendes, à l’origine de la fantasy ?
  • Naissance de la fantasy : l’Angleterre victorienne
  • Tolkien et les Inklings
  • La fantasy traverse l’Atlantique
  • Le succès contemporain
  • La fantasy en France, la fantasy française

Fantasy et médias

  • Les mondes secondaires, une construction multimédiatique
  • L’illustration, média historique de la fantasy
  • Le jeu de rôles – Donjons et Dragons
  • Fantasy et jeu vidéo
  • La fantasy au cinéma
  • Fantasy et séries televises

Aperçu des autres thèmes

  • Deux cycles marquants en fantasy pour la jeunesse : Harry Potter et A la croisée des mondes (2 modules)
  • Fantasy historique, médiévale, épique – les cadres de la société
  • La « bit-lit » et ses avatars : Buffy, Angel, Vampire Diaries…

Parcours « Elfe » (Parcours « Hobbit » + 9 modules)

Ce parcours permet d’aller plus loin, à la découverte des thématiques qui sont autant de « régions » différenciées du monde de la fantasy. Dévoilé en semaine 3, le parcours Elfe permettra l’accès à 9 modules supplémentaires, et inclura en outre la participation à une activité corrigée par les pairs.

Fantasy pour la jeunesse

  • La fantasy « pour la jeunesse » : une redondance ?
  • Les métamorphoses du conte en fantasy pour la jeunesse
  • Les archétypes, stéréotypes et les évolutions de la fantasy pour la jeunesse aujourd’hui
  • Les autres mondes de la fantasy pour la jeunesse, entre évasion et révolution

Moyen Âge et fantasy

  • Figures héroïques : héros et constellations héroïques, idéologie, initiation
  • Héroïnes : amoureuses, fées ou sorcières ?
  • Surnaturel, merveille et magie
  • Faire la guerre – équipements et combats

Fantasy urbaine et romance paranormale

  • Aimer… pour l’Eternité: car Love never dies

Parcours « Mage » (Parcours « Elfe » + 6 modules)

Pour ceux qui veulent aller au bout de la quête et découvrir le fin mot de l’histoire ! A compter de la semaine 5, le parcours « Mage » ouvrira aux plus téméraires des participants les portes de 6 autres modules, et impliquera la participation à une seconde activité corrigée par les pairs. Ce parcours nécessite un travail conséquent, tant par la production en elle-même que pour le travail de correction, et ce dans un bref délai de 3 semaines.

Fantasy pour la jeunesse

  • Sur l’immersion fictionnelle en fantasy pour la jeunesse : représentations et enjeux

Moyen Âge et fantasy

  • Religion et spiritualité

Fantasy urbaine et romance paranormale

  • Un cadre, une temporalité, des codes: un nouveau merveilleux
  • Ancêtres prestigieux, contemporains flamboyants : notre « legendarium »
  • Un cas d’école: « Le Fantôme de l’opéra », dans tous ses états
  • De Dracula aux « star-crossed lovers » : vers une Renaissance

L’évaluation

L’évaluation des connaissances se fera à l’aide de questionnaires à choix multiples, et d’exercices d’appariement qui pourront être réalisés à tout moment (parcours « Hobbit »), ainsi que d’autres QCM aux tentatives limitées et une ou deux production(s) écrite(s) corrigée(s) par les pairs (respectivement parcours « Elfe » et parcours « Mage »).

  • Parcours « Hobbit » : QCM et exercices d’appariement
  • Parcours « Elfe » : base du « Hobbit » + d’autres QCM et une production écrite corrigée par les pairs
  • Parcours « Mage » : base du parcours « Elfe » + d’autres QCM et une seconde activité corrigée par les pairs.

Voici le calendrier des productions écrites et de leur correction :

  • Parcours « Elfe » : rédaction semaine 3 à semaine 6, correction semaine 5 à semaine 7.
  • Parcours « Mage » : rédaction semaine 5 à semaine 6, correction semaine 6 et 7

Une attestation de réussite sera délivrée aux personnes ayant validé les différents exercices, selon le parcours suivi.

Cette formation est proposée par l’université d’Atrois, mais l’université de lIège propose également un cours qui pourrait vous intéresser  : « Il était une fois la littératures pour la jeunesse ».

Si cela vous intéresse d’en apprendre plus : www.fun-mooc.fr

Et pour les plus curieux, je vous tiendrais au courant de mon appréciation de ce cours.

Quatre adresses pour boire un verre dans un monde imaginaire

Envie de casser la grisaille ambiante ? Envie de vivre ailleurs ? Vivre autre chose ? J’ai des d’adresses pour vous ! Amateurs de romans et de films, faites chauffer la carte bleue !

Tous les bars à New York sont semblables ? Eh bien, plus maintenant !

bar time burton

Deux amis d’enfance, Chris Neil et Brian Link, se sont associés pour ouvrir un bar-restaurant hors du commun : le Beetle house. Inspiré par les œuvres cinématographiques de Tim Burton, la musique de The Cure, et l’art de Salvador Dali, c’est  » Halloween toute l’année ».

bar time burton2

Comme boisson, vous trouverez le jus Beetle, la tasse de thé Alice, la limonade Edward et le Jack Skellington. Pour les plats, vous aurez en apéritif du pain à l’ail Veruca (comme la petite fille détestable de Charlie et la Chocolaterie), en plat un Bœuf Sweeney (comme Sweeney Todd), des macaronis au fromage du Cheschire (comme le chat de Alice) ou encore un burger végétarien Funèbre (comme les Noces).

Établi au 308 East 6th Street, il a officiellement ouvert en juin 2016.
Cet espace a été créé pour ceux qui aiment Halloween et qui voudraient que cela dure toute l’année. Mettez vos plus beaux atours et hop, changez de planète !

bar time burton4

http://www.beetlehousenyc.com

**********          **********

Vous préférez le Pays de Galles ? Allons-y !

HP1

Pour fêter les 20 ans de la saga Harry Potter, le propriétaire du Bed and breakfast Llety Cynin (grand fan d’Harry Potter) a décidé de relooker son établissement et lui donner les couleurs de Poudlard.
Destination : St Clears, petite commune du comté du Carmarthenshier.

Qui n’a pas envie de rentrer dans un autre monde et vivre dans la peau d’un sorcier ?

HP3

A votre arrivée, vous serez divisés en groupe (Griffondor, Serpentard, Poufsouffle ou Serdaigle). Des menus à thème sont proposés ains que le fameux « Wizard’s Tea ». Vous vous voyez déjà, non ?

HP2

http://www.lletycynin.co.uk/

**********    **********

Vous rêvez de trinquer avec Tyrion Lannister ? Filons au coeur d’Édimbourg !

GOT

Un bar éphémère inspiré de la série Game of Thrones a ouvert ses portes en Écosse, niché sous des bâtiments géorgiens de la rue de Dublin. Le pub est situé dans la cave du restaurant le Daylight Robbery.

GOT2

Les amateurs des romans de George R.R. Martin reconnaîtront les noms des boissons : du vin blanc d’Arbor, un rouge de Dorne et pourront déguster des tartes à la Frey ou la tarte au citron de Sansa.

La taverne est décorée avec des accessoires de cinéma (anciennes coupes en métal, boucliers, bannières à tête de loup, peaux de bêtes, bougies). Le Blood And Wine est ouvert tous les mercredis et jeudi jusqu’à la fin du mois de février.

GOT3

Votre prochain repaire de fin de soirée ?

**********    **********

The Hobbit Pub, inspiré du Seigneur des Anneaux.

hobbit0

Ce pub est situé à proximité de l’Université de Southampton, sur Bevois Valley.
Si vous êtes fan de Tolkien, ce bar est fait pour vous. Et si vous ne craignez rien, vous pourez tenter la « Quête de la Communauté », qui consiste à boire les 13 cocktails portant le nom des personnages de la saga. En cas de réussite, vous gagnerez un t-shirt vous donnant le droit de commander le cocktail secret appelé le « Nazgul cockail ».

boisson hobbit

Si vous testez un de ces établissements, n’hésitez pas à me faire par de votre expérience !

La librairie du Poussin

La librairie du Poussin, vous connaissez ?

la-librairie-du-poussin

Si vous répondez par la négative, sachez que c’est un peu normal, car le projet est actuellement sur Ulule pour une aide au financement. Concrètement, il s’agit de promouvoir la littérature et la culture grâce à une librairie ambulante qui sillonnerait les routes pour se rendre dans les villages n’ayant plus de bibliothèque, les écoles, les foires, les marchés. Personnellement, j’adore cette incitative et j’ai voulu en savoir plus en posant quelques questions à la personne à la tête du projet : Delphine Poussin.

Bonjour,

Jai lu que vous êtes une passionnée de littérature et que vous avez commencéun blog littéraire en 2015. Pourriez-vous nous en dire plus sur vous et sur ce qui a fait que ce projet a germédans votre esprit?
En effet j’ai ouvert un blog en 2015 afin de partager ma passion pour la lecture et y ai découvert un univers chaleureux. J’étais en parallèle comptable, mais certains événements m’ont fait réfléchir quant à mon avenir professionnel. J’ai voulu une idée originale qui puisse recréer du lien autour du livre dans les villages coupés de ce monde littéraire.

Vous dites que les rendez-vous seront à jour et heures fixes. Concrètement, combien de jours dans la semaine serez-vous de sortie? Et travaillerez-vous seule ou en alternance avec dautres personnes?
Je travaillerai seule, car c’est une organisation à part d’une librairie classique. Le camion prendra la route 5 jours par semaine pour se rendre dans les villages qui l’accueillent. Une autre journée sera consacrée à l’animation en milieu scolaire et auprès des séniors.

La création de cette entreprise vous permettra-t-elle de gagner votre vie? Quelles offres proposerez-vous, des conseils, de la location, de la vente?
Même si la librairie a la réputation d’être le commerce le moins rentable de France, il faudrait être fou pour se lancer dans une entreprise qui ne permettrait pas de gagner sa vie. Mais c’est avant tout un métier de passionné plus que de profit. Les offres seront essentiellement de la vente de livres, papeterie, carterie et objets en lien avec ce monde du livre. Bien évidemment du conseil, de l’écoute et du partage. Mais aussi des rendez-vous littéraires et des signatures.

Pouvez-vous nous en dire plus concernant les rendez-vous littéraires et les signatures?
Concernant ces activités, il s’agirait d’organiser des cafés littéraires avec interviews et dédicaces, mais également de rendez-vous autour du thème du livre, un atelier d’écriture ou du conte par exemple.

Vous avez passé une semaine au côté dun confrère libraire itinérant, quavez-vous concrètement remarqué concernant ce lien social que vous souhaitez amener?
Ce fut une semaine magique en tout point. Et notamment pour l’échange entre lecteurs et libraire. Les clients de passages viennent y trouver conseil tandis que les habitués viennent y trouver chaleur en parlant de livre, mais aussi de la vie tout en repartant avec un ouvrage sous le bras. Cela devient un interlocuteur essentiel, un rendez-vous à ne pas manquer.

Ce projet concerne la région Ile-de-France et plus particulièrement dans le sud Essonne et louest Seine-et-Marnais. Pensez-vous agrandir votre tournée dans le futur?
Logistiquement il sera très dur avec un seul camion d’agrandir la tournée, car malheureusement les semaines ne sont pas à rallonge. Mais pourquoi pas aider quelqu’un qui voudrait se lancer dans ce beau métier de libraire ambulant.

Avec ou sans Ulule, quand ce projet verra-t-il le jour?
En effet avec ou sans le projet verra le jour, Ulule permettra tout de même de faciliter les données financières. Mais dans tous les cas je vous donne rendez-vous lors du deuxième trimestre 2017. Une page Facebook sera bientôt créée afin de relayer ce genre d’infos et en attendant les actualités sont sur ma page de blog Le poussin littéraire.

Actuellement, il reste jours et le compteur est à 89%, nhésitez pas à participer à ce projet!

Lien pour participer sur Ulule : https://fr.ulule.com/la-librairie-du-poussin/

La page FB : https://www.facebook.com/lepoussinlitteraire/

Le site : http://lepoussinlitteraire.fr/

 

Connaissez-vous les chasseurs de livres ?

les chasseurs de livres

Il y a deux possibilités :

  • On peut abandonner un livre avec un mot d’accompagnement (si vous êtes en manque d’inspiration, la partie fichier de leur page FB vous donnera pas mal d’infos), prendre une photo et laisser faire le hasard.
  • On peut aussi abandonner un livre, laisser sur la page FB une photo du livre ou son titre, et le nom de l’endroit il a été abandonné. Le nom de la ville permettra aux chasseurs de le retrouver à l’aide de la LOUPE (pour les smartphones : la loupe ne se trouve pas sur l’appli FB, mais on peut la trouver ailleurs. En téléchargeant l’appli [App Store ou Android] Facebook Groups).

Le chasseur attrape le livre, le lit et laisse un commentaire sur la page FB et relâche le livre dans la nature.

A ce jour, il y a plus de 53’000 personnes inscrites ! Envie de tester ?

Leur page FB (groupe public) : https://www.facebook.com/groups/554284188095002/

La box Mille et un livres

Voilà quelque temps que je souhaitais tenter l’aventure d’une box littéraire. Mais si pour certaines il faut remplir un long questionnaire et nommer les livres déjà lus, pour d’autres on a déjà connaissance du livre choisi. Du coup la surprise est moindre. En découvrant le site « Mille et un livres », j’ai été de suite sous le charme du concept.

Pour vous donner une idée, voici les thèmes des box précédentes et celle à venir, ainsi que la box spéciale goodies :

En mai : la gourmandise
En juin : ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort
En août : L’aventure
En septembre : Ode à l’amour
Box spéciale Harry Potter « hors-série » qui contient uniquement des goodies.

Type d’abonnement Prix
 Abonnement 1 mois  24 euros + frais de port
 Abonnement 3 mois  70 euros + frais de port
 Abonnement 6 mois  137 euros + frais de port

Dans chaque box se trouve un roman Young Adult (YA) grand format, publié dans les 30 jours avant l’envoi de la box, ce qui veut dire qu’il y a de fortes chances pour que vous ne l’ayez pas déjà dans votre bibliothèque. On y trouve aussi entre 2 et 4 goodies (parfois des surprises en plus) et une note explicative sur les objets présents. J’aime beaucoup cette idée de mettre en avant des artisans.

J’ai donc testé la box d’août « A l’aventure » :

la boite a l ouverture

Certains sont partis au cercle polaire, pour moi cela a été l’Angleterre (mais les goodies sont pareilles).

goodises3

À l’intérieur :

  • Un carnet de notes, création SandraDieckmann.
  • Un miroir de poche, création Fableandblack « Ceux qui errent ne sont pas tous perdus ».
  • Un crayon papier vert avec l’inscription« Explore. Rêve. Découvre », création Earmark.
  • Une boîte d’allumettes « Vingt mille lieues sous les mers » avec des bonbons en place d’allumettes, une création de PortmanteauPaperCo.

La feuille explicative pliée en bateau et le livre « L’énigme John Foggart : expédition au-delà du cercle polaire» de l’espagnol César Mallorqui, aux éditions Bayard.

livre

Selon l’explication jointe au colis, c’est un savant mélange de quête au trésor et de science-fiction. Riche en intrigues et en mystères, le récit vogue de surprise en surprise et nous fera voyager des terres chaudes de l’Espagne à celles, glaciales, de l’Arctique.

J’avoue que je ne l’aurais jamais acheté en le voyant en librairie. La couverture ne me donne pas envie de retourner le livre pour en découvrir le résumé. Du coup, j’ai vraiment apprécié l’envoi, car je serais passée à côté de ce livre qui me semble au final très intrigant.

Le 4e de couverture :

Nous sommes en1920.

Avant d’embarquer sur le Britanica, le célèbre scientifique John T. Foggart a laissé à sa femme, Lady Elizabeth Faraday, un coffre de reliques trouvées dans la crypte de saint Bowen contenant, entre autres objets énigmatiques, des morceaux d’un métal inconnu. Il l’a aussi mise en garde contre un certain Aleksander Ardan, dirigeant de la société Ararat Ventures. Or, depuis, leur coffre a été cambriolé deux fois, et, lorsque le Britanica a fait escale en Norvège, il n’y avait plus trace de John
Foggart. Lady Elizabeth, inquiète, convainc un ancien collège de son mari, l’irascible professeur Zarco, d’organiser une expédition pour partir à sa recherche.

 En plus d’eux feront partie du voyage Katherine, la fille de Lady Elizabeth, Adrian Cairo, l’homme de confiance de Zarco, le jeune photographe Samuel
Durango et le chimiste Bartolomé Garcia. La seule piste qu’ils possèdent est un ancien code médiéval, le Codex Bowenus, qui les emmènera de Londres au cercle polaire et même au-delà…

*** ***

Sur le site de l’éditeur, j’ai lu que la lecture nous emmènera vers la Cornouaille, la Norvège et une ancienne ville souterraine située sous une île de l’Arctique… jusqu’à Bowen, une île infernale dominée par le dieu Arachnée. Intrigues et aventures, menées tambour battant à la manière des récits classiques du XIXe siècle.

Ça promet ! Je me réjouis vraiment de découvrir ce roman et ne manquerais pas de vous en faire un retour.

Pour les personnes qui ne connaissent pas César Mallorqui, il vit à Barcelone, a travaillé pour la presse et la publicité, avant de se tourner vers l’écriture. Il est l’auteur d’une vingtaine de romans couronnés par de nombreux prix dont le prix Cervantes Chico saluant l’ensemble de sa carrière. « L’énigme John Foggart » a été récompensé par le grand prix national de littérature pour adolescents.

Mes questions posées à la responsable du site :

Sur le site, il est noté qu’à l’origine de ce projet, se trouve « une mordue de YA, qui a probablement trop de livres dans sa Pile à lire, mais qui est toujours enthousiaste à l’idée de découvrir de nouveaux horizons littéraires ». Est-ce que l’on pourrait en savoir plus sur vous ? 
Je m’appelle Milena. J’ai 24 ans. Je viens de finir des études de commerce et j’ai toujours aimé tout ce qui touche à la culture : la lecture (bien évidemment!), mais aussi la musique et le cinéma. Après quelques stages dans le milieu de la distribution cinématographique, j’ai décidé de me lancer dans les box littéraires car cela me permettait d’allier ma passion pour la lecture et mon goût pour l’organisation de projets.

Combien de temps cela vous a pris pour monter cette entreprise ? Êtes-vous plusieurs derrière ce projet ?
Cela m’a pris environ 5 mois pour 1) monter un business plan, 2) contacter des maisons d’édition et 3) tout préparer pour le lancement de la première box.
Je suis seule derrière ce projet, même si ma famille m’aide beaucoup au quotidien.

Vous dites sélectionner uniquement des livres que vous avez lus et aimés, cela signifie que vous œuvrez en partenariat avec plusieurs maisons d’édition pour les connaître avant leur sortie. Proposez-vous uniquement des romans de grandes maisons d’édition ou allez-vous mettre en avant aussi des plus petites ?
Je suis en contact direct avec les maisons d’édition. Ce sont elles qui me permettent de prendre connaissance de leurs futures publications.
Je ne peux pas vous donner de liste car cela pourrait révéler l’identité des livres des futures box, mais ce que je peux vous dire, c’est que j’ai essayé d’établir des partenariats avec des maisons de tailles et de catalogues différents pour pouvoir proposer des livres de genres et de nationalités différents dans chaque box.
Il y aura bien évidemment des livres d’auteurs américains (incontournables dans le milieu YA), mais également des auteurs européens. Nous avons la chance d’avoir de très bons écrivains européens spécialisés dans la YA (par exemple, les Français Victor Dixen et Christelle Dabos, les Anglaises Sally Green et Samantha Shannon, ou encore l’Allemande Kerstin Gier), c’est pourquoi vous pourrez retrouver régulièrement des romans non américains.

Jusqu’à quand est connu votre planning ?
Je travaille actuellement sur les box d’octobre, novembre et décembre. La dernière sera un peu particulière (fêtes de fin d’année obligent…) mais il est un peu trop tôt pour donner plus de détails.

« Mille et un livres » en est à sa quatrième box, c’est une entreprise toute neuve. Combien de clients avez-vous jusqu’ici ? Et est-ce suffisant pour entrer dans vos frais ? 
Nous avons connu une belle progression depuis le premier mois même si cela reste encore tout neuf. Les tout premiers abonnés ont été d’une grande aide à cet égard puisque leur enthousiasme a permis de rallier plein de nouveaux abonnés super gentils. 🙂
Les premiers mois ont été une vraie période de test, et nous espérons pouvoir continuer sur notre lancée.

Pensez-vous créer d’autres box spéciales goodies, après celle de Harry Potter ?
Ce n’est pas prévu pour le moment. Disons qu’il y a pas mal de choses que j’aimerais mettre en place pour les prochaines box donc je vais me concentrer là-dessus pour le moment.

Sur la FAQ, il est noté que si quelqu’un crée et vend des produits susceptibles de vous intéresser, ils peuvent vous envoyer un mail. Êtes-vous aussi ouvert aux auteurs qui seraient intéressés de proposer leurs futurs romans ?
Tout à fait, oui ! A vrai dire, cette question fait partie de mes projets pour les futures box. Donc si vous êtes un auteur de romans YA, n’hésitez pas à nous contacter ! Cela pourrait être très intéressant en effet.

Un grand merci d’avoir répondu à ces questions et permis de mieux vous connaître. J’espère que de nombreux lecteurs plongeront également dans cette aventure, pour ma part j’y retournerai, c’est certain !

Si vous avez envie de tester l’aventure d’une box YA :

– le site de la box livresque Mille et un livres : http://www.milleetunlivresbox.fr/
– La page Facebook :https://www.facebook.com/milleetunlivresbox/ 

Epopia

epopia

Avec « Epopia » l’enfant devient le héros de son histoire !

Rémy Perla, Geoffroy Planquart, Pierre Nuss et Corentin Mager ont créé une startup pour permettre aux enfants de créer l’histoire dont ils seraient le héros.

Leur concept : transmettre via le papier l’envie d’écrire des histoires imaginaires et stimuler leur créativité. L’utilisation du courrier comme support et le réalisme des échanges permet de développer et enrichir l’imagination de l’enfant et de lui donner confiance en lui.

fille_enveloppe

Le principe est simple : les parents inscrivent l’enfant sur la plateforme et choisissent un abonnement. Voici les tarifs :
L’offre découverte : 1 envoi (4 lettres personnalisées et des surprises) pour 14, 99 €. Il peut répondre aux personnages.
L’offre aventure : 4 envois sur 3 mois (12 lettres, des surprises et activités) pour 45 € (au moment où j’écris cet article, le coût est à 39,99). L’équipe d’écrivain et pédagogue lit chaque retour de l’enfant et adapte la suite de son histoire à ses réponses, ses questions et ses ordres.
L’offre épopée : 12 envois sur 1 année (50 lettres, des surprises et activités) pour 180 € (idem, au moment où j’écris, le coût est à 119). À noter qu’au bout d’un an, il est possible de recevoir le livre d’aventure de l’enfant, reprenant ses lettres, agrémentées d’illustrations inédites. Le livre devient son livre.

Le courrier sera reçu 15 jours plus tard ou pour une date précise (par exemple son anniversaire). Epopia est un outil idéal pour les enfants de 5 ans à 12 ans.

packshot ANI

Dans la première enveloppe se trouve : une couronne, un badge, la carte d’un royaume, l’autocollant de son château et de différents personnages, un diplôme royal à son nom et des lettres de plusieurs habitants du royaume. L’enfant découvre qu’il vient d’être élu roi ou reine de ce royaume lointain. Maintenant, c’est lui qui est aux commandes, l’aventure commence !

Pour construire l’identité de son histoire, il va devoir résoudre des énigmes et répondre aux questions qui lui sont posées par les personnages. La suite se fera en fonction des retours de l’enfant.

À ce jour, deux grandes aventures sont proposées :
– La réserve animalière (découvrir les espèces animales et végétales, ainsi que le développement durable).
– Le Royaume (découvrir la vie de château, le rôle de souverain et la culture médiévale).

L’équipe est constituées de trois institutrices, une orthophoniste, un directeur technique, un directeur artistique, deux écrivaines, un illustrateur et Rémy Perla qui chapeaute le tout.

Mes questions posées à l’équipe d’Epopia 

Depuis 2013, combien d’histoires ont été écrites par les enfants ?
L’aventure Epopia (anciennement Rêve aux Lettres) a réellement débuté en septembre 2014. Depuis cette date, environ 40.000 lettres ont été échangées entre les enfants et nos écrivains. Nous recensons plus de 15.000 enfants abonnés à ce jour.

Combien de pays Epopia touche-t-il ?
Epopia est présent dans 46 pays (uniquement en version francophone pour le moment). L’objectif à terme est de traduire nos histoires dans plusieurs langues pour les exporter dans le monde entier !

 Modifiez-vous un peu les histoires en fonction des cultures ou tradition du pays ?
A l’heure actuelle, il n’y a pas d’adaptation spécifique de nos histoires en fonction des cultures ou traditions d’un pays mais la personnalisation et l’interaction font que chaque histoire s’adapte aux goûts et personnalité de chaque enfant.

Les histoires que vous avez créées sont-elles totalement balisées avec x possibilités de réponse, ou avez-vous juste un fil rouge et vous broder des suites selon les réponses des enfants ?
Les histoires que nous créons suivent un arc narratif que nous avons pensé suivant plusieurs embranchements. Mais les enfants sont pleins de surprises. Ils ont toujours des questions plein la tête et une imagination débordante ! Nos écrivains relisent donc chacune de leurs réponses et répondent à chacune de leur question. L’histoire se ré-écrit ainsi tous les jours !

Combien de temps vous faut-il pour écrire une histoire ?
C’est beaucoup de travail ! Il faut compter environ une année entière pour rédiger une histoire. En effet, il faut imaginer une trame narrative principale ainsi que plusieurs scénarios possibles qui en découlent, il faut intégrer de la personnalisation mais il faut aussi écrire l’histoire selon différents niveaux de lecture pour s’adapter au niveau de chaque enfant !

Avez-vous modifié l’histoire de base en cours de route en fonction des réactions des enfants ?
Les histoires que nous avons déjà rédigées ne cessent d’évoluer. Ce sont en effet principalement les réponses des enfants ou les réactions des parents qui nous permettent d’améliorer jour après jour nos histoires ! Par exemple, cette année, nous allons réécrire (pour la dixième fois au moins) l’histoire « Mon Royaume » afin d’apporter continuellement des améliorations sur la forme comme sur le fond.

Un sublime projet, je leur souhaite une très belle continuation !

https://www.epopia.com/

http://blog.epopia.com/

https://www.facebook.com/Epopia/

Présentation du 1er courrier : https://youtu.be/CsIutqC0-n0

 

Application Booktubers pour Apple

Appli Booktubers

Hier est sortie l’application Booktubers pour Appel, créé par Céline Blaché et Yannick Huchard.

J’ai rencontré Céline sur un forum littéraire et j’ai eu le plaisir de suivre la création de l’application gratuite Booktubers depuis ses débuts. Si j’ai décidé de mettre en avant cette application, c’est qu’il n’existe rien de comparable et d’aussi complet que celle-là, tout se trouve en un seul endroit! L’essayer, c’est l’adopter, voyez plutôt :

 Sur la page Booktubers News : en un clic on découvre un booktubeur, un blog, une maison d’édition, un auteur, les derniers booktubes, les derniers articles de blogs, l’actualité des maisons d’édition et des auteurs, ainsi que le T’chat booktubers.

Sur la page  Booktubeurs : les dernières vidéo jusqu’à 3 jours, la liste des booktubeurs et leurs profils avec descriptions et adresses de réseaux sociaux.

Sur la page des blogs : l’actualité des blogs jusqu’à 3 jours, la liste des blogs et les profils avec leurs descriptions et leurs adresses de réseaux sociaux.

Sur la page Booktubers School : les vidéos pour répondre aux questions des écoles.
Leur chaîne = https://www.youtube.com/channel/UCQh4B1Nr3pUsmvA9UQv-43A
https://www.facebook.com/Booktubers-School-953914704684727/
https://twitter.com/BooktubersApp

 Sur la page des maisons d’édition : liste et fiche de présentation avec leurs adresses de réseaux sociaux.

Sur la page des auteurs : liste et fiche de présentation avec leurs adresses de réseaux sociaux.
https://www.facebook.com/BooktubersApp/
https://booktubers.wordpress.com/
https://twitter.com/BooktubersApp
https://www.youtube.com/channel/UCQh4B1Nr3pUsmvA9UQv-43A/featuredhttp://booktubers-app.com/

Son interview : http://jeunesecrivains.canalblog.com/archives/2016/06/16/33972675.html