Love box

Résultat de recherche d'images pour "roman love box juliette mey"

La vie de Sara s’est arrêtée, il y a sept ans, sur une route de campagne.

Celle de Sam bat encore, au rythme de ses espoirs les plus fous.

Rien ne prédestinait leurs chemins à se croiser.

Rien…, ou presque.

Sauf peut-être cette mystérieuse boîte qui renferme le vœu le plus cher de Sara. Ce secret qu’elle est contrainte de sortir de ses cendres et dont Sam a la clé…

La couverture : je la trouve très accrocheuse, autant par l’image que par l’esthétique du texte. À la fois coquine et mystérieuse.

La 4e de couverture : un texte court et intrigant, on prend connaissance des personnages et d’un secret qui pourrait les lier. Tout cela éveille indéniablement la curiosité.

J’ai rencontré l’auteur au salon du roman féminin et la 4e de couverture m’avait intriguée. Une boîte qui renferme un vœu, ça donne envie d’en savoir plus, non ?

Je commencerais par évoquer rapidement les seuls points noirs dans ce roman et qui ne concernent pas la qualité de l’histoire :

  • la quantité de phrases qui commencent par un point d’interrogation ou d’exclamation (21 fois quand même !) Probablement un oubli d’espace insécable avant de rendre le texte.
  • Des mots manquants (13 fois).
  • L’encre qui part des pages si on passe les doigts dessus.

Voilà, c’est bien peu de choses, malheureusement ça rend la lecture moins agréable.
Bien, revenons sur tout le reste qui est positif :

J’ai trouvé très sympa la manière de faire parler la conscience des personnages. Il y a de la tension lors de la rencontre entre Sara et Sam, des secrets des deux côtés et une fin poignante avec plusieurs révélations.

La découverte des personnages a été un pur plaisir. J’ai particulièrement apprécié le parcours de Mael, cet ancien patineur devenu hockeyeur et entraîneur-surprise, c’est cohérent dans le récit. En début de chapitre on se met dans la peau de Sam ou Sara, c’est très agréable d’avoir les deux visions. Il est facile de vibrer selon les événements et les découvertes. Entre fêlures visibles et invisibles, la rencontre est belle, touchante.

1789 prend tout son sens en fin de récit, une signification lourde d’attente, 4 chiffres qui ont un poids énorme. C’est un sujet sensible, joliment traité avec une grosse place à l’amitié et à l’amour.

Bilan : une très belle histoire, à découvrir quand il faut chaud dehors. J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce roman, le premier à mon retour du festival et le premier dédicacé sur place.

Interview de Juliette Mey

Juliette Mey Auteur

L’auteur ne m’ayant pas répondu encore, je rajouterai l’interview si elle le fait.

la page FB de l’auteur

La maison d’édition Butterfly

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s