Les soeurs Carmines #PLIB2018

Tome 1 : Le complot des corbeaux

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.
Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Couvertures : j’aime beaucoup les silhouettes sombres sur fond rouge, j’accroche immédiatement.

4e de couverture : une monte-en-l’air, une cambrioleuse, une ville gothique du nom de Grisaille, des mœurs douteuses où on se trucide allègrement, il y a déjà dans ces quelques lignes une multitude de choses qui m’intriguent et me donnent envie d’en savoir plus. Sans parler des vampires, mon sujet de prédilection ;-).

Bilan : l’auteur nous plonge immédiatement dans une atmosphère étrange et si glauque que je pourrai même me délecter de la mort.

J’ai eu un peu de peine au début quand on passe d’un personnage à l’autre, du cimetière à la salle de bal, mais ce flash-back explique bien la situation. J’ai adoré le marché de morts-vivants, ses explications sur les différentes populations, le lien des objets avec leur propriétaire.

J’ai trouvé aussi très rafraîchissantes les parties « journal secret et mystérieux » de la plus jeune des sœurs ainsi que ses capacités. Il y a beaucoup d’humour dans ses pages.

Les explications sont très bien amenées dans le récit, tout comme la mise en avant de l’amour entre sœurs. De l’originalité, des créatures intrigantes, des rêves méphitiques, le réglisse qui a le goût du découragement et la mort qui sent la vanille, j’adore !

« Ce qui ne vous tue pas est ce que vous avez tué le premier »

Devise de Grisaille. (Oui, tout est dit !)

LogoPLIB2018TransparentLa plume d’Ariel Holzl emporte immédiatement dans un autre monde et surprend. Du sérieux, de l’humour, aucun temps mort, c’est ça « Les sœurs Carmines ». J’ai beaucoup apprécié et les tomes suivants seront également lus.

Tome 2 : Belle de gris (point de vue de l’aînée Tristabelle)
Tome 3 : Dolorine à l’école (point de vue de la benjamine Dolorine)

                                             

Site de l’auteur

FB de l’auteur

Les éditions Mnémos

#ISBN:9782354085451

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :