Challenge mars : interview

Sir Lajos Walkil,  Carnatar Duca, du journal L’intransigeant.  Quel plaisir de vous revoir après plus d’une année loin de vos terres roumaines !
Merci.

Comment se sont déroulées les funérailles du Maître Etojès Hatalom ?
Discrètes et troublantes, comme l’était le Premier Né. Je suis satisfait d’avoir pu rentrer à temps pour lui rendre hommage, et prêter allégeance aux Milesi…

Je note de l’amertume dans votre voix, quelque chose vous contrarie, Sir ?
Vous avez l’ouïe plus affinée que je ne le pensais…  Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu mon ami Karey… Depuis son mariage avec la sorcière, il y a seize ans. J’aurai préféré revenir en d’autres circonstances.  

J’ai entendu dire que vous aviez invité en votre demeure Sir Karey Millesi et sa famille. Que pensez-vous de la cohabitation des nôtres avec les sorcières d’Escadie ?
La politesse a voulu que je l’invite, avec sa femme et sa fille, à séjourner après la période de deuil. Mais si cela ne tenait qu’à moi, aucune des deux ne mettrait un seul orteil en ma demeure. Cette gamine a un cruel manque de considération pour notre hiérarchie !

De qui parlez-vous, Sir ?
Eusténée Milesi ! Cette gamine a la langue aussi pendue que les sorcières ! Même si elle a notre sang, elle n’en a pas notre splendeur. 

Je ne doute pas que vos qualités de diplomate sauront vous aider à cette occasion. 
C’est ce que nous verrons. À défaut, j’userai de mes crocs [rires].

J’espère que nous aurons l’occasion d’en rediscuter pour le journal. Ce fut un plaisir, Sir.
Tout le plaisir fut pour moi.

(interview d’un personnage du roman « Second souffle », édition Nutty Sheep)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :