Ma journée au roman féminin (Partie 4 : des héros différents)

Les héros sont-ils différents en romance historique et contemporaine ?
Avec Sabrina Jeffries, Ava Kröl et Terri Osburn

          Faits l'un pour l'autre (Anchor Island t. 1) par [Osburn, Terri]

Je vous résume les avis de ces trois auteures :

Dans la romance historique, il est difficile de trouver un héros sans titre, sans argent ni pouvoir. L’un ne va pas sans l’autre. Un héros extérieurement dur, plus sensuel, qui cherche à séduire et prend son temps pour le faire. Le héros peine à accepter une femme dénigrée, rabaissée, qui ne soit pas au niveau de l’homme. Il y a également le poids culturel. La femme ne peut pas briser tous les tabous de l’époque, celles qui trouvent leur place malgré le contexte historique sont des héroïnes. Les héroïnes sont assez intelligentes pour imposer certaines choses et le héros se met à son niveau sans dénigrement : il y a une certaine forme d’égalité.

 Dans la romance contemporaine, le héros peut être tout autant mécanicien qu’avocat. Le héros a du pouvoir, puissant, ténébreux et plaisant à regarder, c’est un mâle alpha qui a tendance à prendre et se barrer. Les romans contemporains demandent moins de recherche et les lectrices ne s’attendent pas à trouver des détails précis.

Les hommes et la romance : seulement 7% des hommes lisent de la romance. Ils se retrouvent plutôt dans des histoires trash, érotiques, avec des scènes de sexe bien décrites, crues, des scènes de bataille et de vengeance.
Pour les rares hommes qui lisent leurs romances historiques, ils aiment lire sur cette période et expriment les mêmes ressentis que les femmes. Certains leur écrivent pour débattre d’une précision historique (ex. une arme trop moderne pour l’époque). D’autres aiment se plonger dans une romance par besoin de lire un moment joyeux pour compenser la difficulté du quotidien (prenant l’exemple d’un avocat qui lit un Harlequin entre deux plaidoyers).

(Je trouverai très intéressant de savoir ce qu’il faudrait pour que les hommes lisent de la romance. Si ça vous tente d’y répondre, n’hésitez pas à m’envoyer un mot 😉 )

Bien sûr, lier les deux est envisageable, la série Outlander en est une belle preuve. Oui, le mélange des genres plaît.

Sabrina Jeffries

Ava Kröl

Terri Osburn

2 commentaires sur “Ma journée au roman féminin (Partie 4 : des héros différents)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :