Steam Sailors #plib2021

Quatre siècles après la Grande-Fracture, les habitants du Bas-Monde traversent une ère obscure et rétrograde, tandis que le Haut-Monde, figé depuis l’extinction des Alchimistes, demeure inaccessible et fait l’objet de tous les fantasmes. Originaire du Bas-Monde, Prudence vit en paria car elle voit l’avenir en rêves. Une nuit, son village est attaqué par des pirates du ciel. Enlevée et enrôlée de force à bord de L’Héliotrope, un navire volant à la sinistre réputation, la jeune orpheline découvre un nouvel univers, celui du ciel et de ses pirates. Prudence fait la connaissance des membres de l’équipage, qui ne tardent pas à lui révéler leur secret : ils détiennent un indice, menant à une série de clefs disséminées dans le monde, qui permettrait de retrouver la cité des Alchimistes…

*** ***

Couverture : une belle et mystérieuse couverture qui, à mon goût, ne reflète pas assez la splendeur décrite dans le roman, mais qui colle parfaitement au Young Adulte et sa cible.

4e de couverture : alchimistes, rêves prémonitoires, pirates, quête. Là encore, il n’en faut pas plus pour mettre le feu à mon âme et me donner envie de plonger dans cette histoire.

Bilan : le prologue débute sur un vol bien sympathique et qui donne immédiatement la couleur à ce roman. Au premier chapitre, le ton change et on découvre Prudence et ses visions, son parcours. L’auteur offre une présentation riche des lieux, c’est très agréable.

Un appareil s’écrase et l’aventure commence pour ne plus jamais s’arrêter ! Une succession d’événements que j’ai eu du mal à lâcher. Et même si je connais encore peu les personnages (il y en a une myriade tout au long du roman), ils sont pourtant précis et finement ciselés dans mon esprit, je ne suis jamais perdue, ils sont tous très prenants.

Le capitaine est mystérieux, l’action est palpitante et les sorties en canot des plus originales. La touche d’humour finement allié à la grossièreté est un pur bonheur, même les combats sont des petits bijoux, le tout teinté d’une touche de Steampunk.

Si j’ai quelque chose à reprocher, je dirais la facilité parfois pour arriver à leurs fins, certains événements arrivent à point nommé, mais ce n’est vraiment rien du tout. Mon seul regret est de devoir partir sur un tome deux et ne pas avoir le fin mot durant le PLIB. L’avantage, c’est que mon plaisir va durer encore un peu en me plongeant dans la suite. Une lecture coup de cœur.

Auteur : E.S. Green

Maison d’Édition : Gulfstream https://gulfstream.fr/

#ISBN9782354887759

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :